Pages

mardi 17 octobre 2017

L'automne de Charlevoix / Autumn In Charlevoix

L'automne de Charlevoix

Il a fallu aider la Nature un peu ici, principalement à cause de l'angle du soleil.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Autumn In Charlevoix

I had to help Nature a bit here, mainly because of the sun's position.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Ensemble / Together

Ensemble

Cette oeuvre a évolué au fil des années, littéralement, et vient peut-être de prendre sa forme définitive.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Together

I've been working on this one for years literally. This is probably the final version, barring some minor changes.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mercredi 11 octobre 2017

5. Photo d'art : le noir et blanc / 5. Art Photo: Black And White

5. Photo d'art : le noir et blanc

Pour vos photos noir et blanc, je ne saurais trop vous suggérer de ne pas régler votre appareil au mode noir et blanc. Vous perdez ainsi une information précieuse qu'il vous sera impossible de récupérer.

Utilisez plutôt la fonction « Black & White » de Photoshop. Pas la fonction Desaturate, qui ne vaut pas cher et ne vous donne aucun contrôle. La fonction « Black & White », elle, vous permet de recréer à peu près n'importe quel type de noir et blanc. Les possibilités sont littéralement infinies, il vous suffit de laisser aller votre imagination et d'explorer. Procédez ensuite à une retouche avec la fonction Shadows/Highlights et les résultats seront au-delà de vos espérances.

C'est ainsi que j'ai procédé pour la photo ci-dessous.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

5. Art Photo: Black And White

For your black and white photos, I suggest that you do not set your camera to the black and white mode. By doing so, you lose very precious info that you will never be able to regain.

You should rather use the Black & White function in Photoshop. Do not use the Desaturate function, this is a rather crude one that allows you no control at all. With the Black & White function, you can literally recreate any type of black and white you wish, there is no limit to what you can do. Just let your imagination wander and experiment. You could then add a final touch with the Shadows/Highlights function and I can guarantee you will be satisfied.

This is how I proceeded for the photo below.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Nuages sur Paimpol / Clouds Over Paimpol

dimanche 8 octobre 2017

Avant l'aube / Predawn

Avant l'aube

Rien ne ment davantage qu'un appareil photo

Tout le monde devrait le savoir : à la nuit tombante ou à l'aube, les couleurs qu'un appareil photo donne, avant post-traitement, n'ont pas grand chose à voir avec la réalité. Ceci est vrai pour tout le monde, et dans plus de 99 pour cent des cas. Ainsi va la vie. L'oeil et l'appareil ne voient tout simplement pas les choses de la même façon pour une multitude de raisons. Il n'en va pas autrement dans ce cas-ci, même si j'ai donné un léger coup de pouce en post-traitement.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Predawn

There Is No Better Liar Than A Camera

Everybody should know it now: at dawn or at sunset, a camera always give you colours and contrasts that have nothing in common with what the naked eye sees. This is true for everybody and every photographer, more than 99 percent of the time, and there are many reasons for that. No one can escape that phenomenon. This is true here too, even if I helped things along a bit in post-processing.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Avant l'aube, Baie-Saint-Paul / Predawn, Baie-Saint-Paul

mercredi 4 octobre 2017

À la frontière du réel / Testing Reality Limits

À la frontière du réel

Je laisse ça à vous. Certains d'entre vous sauront probablement ce que c'est.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Testing Reality Limits

It's up to you to find out what this is all about. Some of you will probably know, of course.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

La Malbaie

La Malbaie

La Malbaie dans la région de Charlevoix… Nous y retournons demain matin, histoire de faire de la photo d'automne. Avec un peu de chance, vous verrez les résultats d'ici quelques semaines ou quelques mois, c'est selon. S'il y a des résultats potables, bien sûr, ce qui n'est jamais garanti. Je ne suis pas une manufacture à images… :)

Il y a une expression en anglais, « living in interesting times », souvent considérée comme une malédiction. Je la fais mienne ici pour dire : « nous vivons une époque intéressante (trouble…), et le succès n'estimais assuré.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

La Malbaie

La Malbaie in the Charlevoix region, north-east of Québec city. We're going back there tomorrow morning for a few days trip in order to shoot autumn landscape over there. With a bit of luck, you should see the results in a couple of weeks or months, depending. And only if I get decent results of course, on which there is never any guarantee. I'm not into assembly-line image production after all. :)

We live in interesting times, and results are often uncertain.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Charlevoix, nous revoici / Charlevoix, Here We Come Again

lundi 2 octobre 2017

4. Photo d'art : Photoshop CC et RAW / 4. Art Photo : Photoshop CC And RAW

4. Photo d'art : Photoshop CC et RAW

Il est de ces jours où les conditions sont abominables et l'échec fort probable. Par exemple, photographier un objet, un oiseau, un insecte contre un ciel blanc donnera presque certainement une photo pourrie. Votre seule planche de salut est Photoshop CC et un fichier RAW.

Il m'est impossible d'expliquer en détail pourquoi il en est ainsi ou comment fonctionner dans Photoshop pour y arriver, cela serait beaucoup trop long. Disons ceci : si vous maîtrisez Photoshop à 50 %, vous êtes bons. À 75 %, vous êtes un expert et vous pouvez faire ce travail sans difficulté, mais il faut des années de travail pour arriver à ce niveau. Pas de magie…

La photo ci-dessous montre un papillon situé en hauteur contre un affreux ciel blanc. En format jpeg, sans Photoshop, c'est une cause perdue : il n'y a pas assez d'information et l'appareil photo aura de toute façon pris le contrôle dans un premier traitement hors de votre contrôle.

Ici, j'ai dû recréer les effets d'une deuxième source d'éclairage pour obtenir un résultat décent. Je ne prétends pas que la photo vaut la peine d'être imprimée en grand format, mais elle est tout de même devenue intéressante malgré ses lacunes.

La deuxième photo montre ce que le capteur a donné, sans aucun post-traitement.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

4. Art Photo : Photoshop CC And RAW

Some days, light conditions are simply atrocious using a camera seems rather futile. If you're trying, say, to photograph an object, a bird, an insect against a white sky, you will most probably end up with a bad shot. The only way out of such a mess is Photoshop CC and RAW files.

I simply cannot explain in detail why it is so or how to proceed with Photoshop in order to get good results, it would take way too much time. Let's say that if you know Photoshop at 50 percent, you're already good. At 75 percent, you're an expert and you can do this work without problem, but it takes years to reach such a level. There is no magic here.

Below, I photographed a butterfly against a white sky, a real calamity. Without Photoshop and in jpeg format, you cannot do it: there is not enough info and the camera will already have made a first processing whatever you do.

I am not saying that the resulting photo is good enough to be printed in large format, but it is now nonetheless an interesting photo. I had to recreate the effects of a second light source to obtain that result, no small feat.

The second photo shows the image as it came out of the camera, without any post-processing.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Papillon, après post-traitement / Butterfly, After Post-Processing

Papillon, avant post-traitement / Butterfly, Before Post-Processing

dimanche 1 octobre 2017

3.Photo d'art : L'impression grand format / 3. Art Photo: Large-Format Printing

3. Photo d'art : L'impression grand format

La meilleure façon de s'assurer qu'une image ne tombe pas dans l'oubli et ne soit pas jetée dès votre corps refroidi, c'est de l'imprimer en grand format et de, avec un peu de chance, de la vendre. Un acheteur conservera une photo qu'il a payée le fort prix. De même, vous pouvez en donner à des êtres chers, à des amis, ai cela les intéresse bien sûr. Et si les oeuvres sont de qualité, cela devrait se faire facilement.

Parce que tout est là. Une oeuvre imprimée en grand format prend une toute autre dimension, un nouvel esprit difficile à décrire. Mais l'impression grand format attire le regard et l'oeuvre, au lieu de ne se mériter qu'un coup d'oeil en passant, devient quelque chose que l'on admire, de loin comme de près.

Le format 20x30 po, soit 50x75 cm, est un format d'impression qui convient bien à une maison ordinaire tout en ne coûtant pas les yeux de la tête à imprimer (et encadrer selon la technique d'impression). Mais un tel format nécessite un fichier de 6000 par 9000 pixels, soit 54 mégapixels, ce qui est tout de même gros. Une impression en vue d'une exposition demandera des fichiers de 8000 par 12000 pixels ou plus.

Il n'est plus question de tourner les coins ronds. Il faut travailler méticuleusement, corriger tous les défauts et ils sont en général beaucoup plus nombreux qu'on ne le pense, et effectuer un post-traitement par calques pour travailler par zones avec le plus de contrôle possible.

Comme exemple, voici la photo de l'intérieur d'une maison gaspésienne abandonnée. J'ai dû travailler par HDR à partir de cinq photos différentes, une technique sur laquelle je reviendrai.

La photo en elle-même est d'un intérêt au plus moyen. Je m'en sers ici pour montrer dans une deuxième image la précision d'une partie de l'image vue en très grand format.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

3. Art Photo: Large-Format Printing

The best way to make sure an image isn't instantly forgotten, and thrown away with your hard disks the second you pass away, is to print them in large format and, with a bit of luck, to sell them. A buyer will certainly take care of a work of art for which he paid a good price. And of course, you can give some to friends and family members, people who care about your work, if they are interested. And with a good quality print of an interesting image, it's usually the case.

Because this is the name of the game. A large-format print is a totally new piece of art with a new life of its own. A good print on a wall drags the eyes towards it and suddenly the work of art becomes something to be admired for a period of time, not only something that's good for a passing glance as is usually the case on the web.

The 20z30 in (50x75 cm) format is a good one to be hung in a house. Besides that, printing and framing (depending on the printing technique) is not so expensive in that size. But one must not forget that in order to create such a print, you need 6000 by 9000 pixel file, preferably but not necessarily in 8 bits per colour. This is the equivalent of 54 megapixels which is not small by all means. Bigger prints, for exhibition purposes for example, will ask for 8000 by 12000 pixels files or more.

Don't think of cutting corners when creating such files. This is meticulous work. You must eliminate or alleviate all little flaws with are always much more numerous than one would wish. The best method involves layers for more control, a technique that I will present further down the road.

Here is an example: the interior of an abandoned house in the Gaspé peninsula. I had to use the HDR technique with five different shots and will explain how to do that later.

This is a rather ordinary photo. It's resolution is 10000 x 15000 pixels and I'm using it here only to show in a second image the level of precision of part of the image boosted to 100 percent.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Maison abandonnée, 10000 par 15000 pixels / Abandoned House, 10000 by 15000 pixels

Partie de l'image grossie à 100 pour cent / Part Of The Image Boosted To 100 Percent

samedi 30 septembre 2017

2. Photo d'art : prendre son temps / 2. Art Photo: Take Your Time

2. Photo d'art : prendre son temps

Voici le deuxième article d'une série commencée sur face de bouc. J'y décris ma démarche dans la création d'images. Il y aura probablement entre 12 et 20 publications du genre, et ensuite je ne publierai plus que très rarement dans ce truc pas bon.

L'art n'a jamais été du café instantané : il ne suffit pas d'un simple clic et de quelques manips électroniques pour obtenir une oeuvre d'art. La photo serait là le tout premier médium à réussir ce tour de force qui équivaut à la quadrature du cercle.

On peut envisager plusieurs façons de faire de la photo et aucune n'est honteuse, c'est affaire de but visé. Il n'y a rien de honteux à faire des instantanés et les publier sur le ouèbe, les résultats sont parfois étonnants. Le photographe jouit d'un avantage : il photographie une scène qui existe déjà. Mais posons-nous alors la question : qui est le véritable artiste ? Ne serait-ce pas la Nature elle-même, ou encore les gens qui ont créé un objet ou un bâtiment ?

En rester là, c'est condamner les oeuvres du photographe à une disparition rapide, après un coup d'oeil rapide qui permet de passer à autre chose tout aussi vite.

Le photographe peut donc être un témoin et un excellent témoin. Le danger est de refaire ce que des milliers, voire des millions d'autres photographes ont déjà fait. Ou encore il peut décider d'aller plus loin, de se servir des instruments modernes pour créer des images qui se détacheront à des degrés divers de la réalité. On tombe alors en création pure.

À titre d'exemple, voici un lever de soleil photographié il y a plus de quinze ans sur argentique. Je trouve le tout joli, émouvant même. Oui, je suis ému par la puissance artistique de la Nature, que j'ai eu la chance de voir en me levant à deux heures du matin pour grimper en haut du mont Sainte-Anne. Moins de deux heures de post-traitement ici, presque rien.

Mais, désolé, ce n'est pas moi le véritable artiste ici.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

2. Art Photo: Take Your Time

This is the second post of a series that I began on facebook. I want to explain my personal approach in image creation and the motives behind it. There will probably be 12 to 20 of these posts, and after that I will very rarely publish photos in this bad media called facebook.

Art has never been instant coffee if you wee what I mean: you cannot create art from a simple click and a few electronic operations disguised as post-processing. If that were the case, photography would be the very first form of art to invent art from a magic hat, the very equivalent of squaring the circle.

There are many ways of creating photos and none of them is shameful or reprehensible, it always depends on what one wants to do. There is no reason to be ashamed of making snapshots in order to publish them on the web, and the results are sometimes stunning. The photographer has a distinct advantage: He photographs scenes that already exist. But we must then ask the question: who is the real artist? Is it not Nature itself, or the people that created an object or a building?

By not going further, the photographers condemns his work to a rapid demise after a rapid glance and a fast switch to something else.

So the photographer can be a witness, and a very good one at that. The pitfall is the danger to recreate what thousands, perhaps millions of other photographers have already done. But he can also decide to go further, to use the modern techniques available to him in order to create images that will stray from reality to varying degrees. This is then pure creation.

To show what I mean, here is a sunrise that I photographed in Percé more than fifteen years ago on film. I find those photos beautiful, perhaps even moving. Oh yes, I am moved by Nature's artistic power, and was quite lucky to have the chance to get up at two o'clock in the morning to climb Sainte-Anne mountain in order to see this. Here, the post-processing took me less than two hours, almost nothing.

But sorry, I am not the real artist in this case.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Lever de soleil sur le Rocher Percé / Sunrise Over The Percé Rock

dimanche 24 septembre 2017

Misère et désespoir / Hardship And Despair

Misère et désespoir

Marc-Aurèle Fortin

Buste du peintre Marc-Aurèle Fortin par le sculpteur Jean-Julien Bourgault.

On peut voir cette sculpture sur un socle sur la rue Saint-Jean-Baptiste à Baie-Saint-Paul. Tous les touristes snobs se promènent sur cette rue et vont d'une galerie à l'autre sans jamais jeter un seul coup d'oeil à cette extraordinaire sculpture.

Je ne suis pas vraiment satisfait du rendu que j'ai obtenu à partir de cette sculpture photographiée en pleine ville. Il faut que j'y retourne en prenant davantage mon temps et que je la photographie sous tous ses angles, variant objectifs et ouverture. Mais ça, c'est ma toute petite misère à moi.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Hardship And Despair

Marc-Aurèle Fortin

Bust of painter Marc-Aurèle Fortin by sculptor Jean-Julien Bourgault.

This sculpture is placed on a pedestal and can be seen on Saint-Jean-Baptiste Street in Baie-Saint-Paul. Snobbish tourists wander from art gallery to art gallery on this street without ever looking at this extraordinary work of art.

I'm not really satisfied with the rendering I made of this sculpture placed outside in urban surroundings. I must go back and photograph it again, taking my time, varying angles, lenses and aperture. But this is my own personal little despair.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

vendredi 22 septembre 2017

L'Isle-aux-Coudres

L'Isle-aux-Coudres

La pointe ouest de l'Isle-aux-Coudres, en juin de cette année, en compagnie de Jim et Rebecca Longster, et de ma douce moitié bien entendu. Comme toile de fond, le fleuve dans toute son immensité.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

L'Isle-aux-Coudres

This is the western tip of L'Isle-aux-Coudres island near Baie-Saint-Paul. The island is in the Saint-Laurent river that serves here as background.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 19 septembre 2017

La macro moderne / Modern Macro

La macro moderne

On voit ici la tête de lecture d'un disque dur qui se reflète sur la surface même du disque, qu'on ne remarque pas ici. La tête de lecture ne fait pas plus de 0,5 mm par 1 mm.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Modern Macro

You can see here the reading/writing head of a hard drive, of which you also see the reflection on the hard drive's surface (that we cannot see here). The head itself is no more than 0.5mm by 1mm.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 17 septembre 2017

États d'âme / Moods And Feelings

États d'âme

Il faut m'excuser…

Faire de la photo comme je le fais prend beaucoup de temps et ça devient épuisant. Une seule photo me prend facilement plusieurs heures, parfois le travail s'éclate sur plusieurs jours ou plus. Avance, recule, avance encore… jusqu'à ce qu'un résultat imprimable en grand format m'apparaisse presque parfait.

Alors oui, de temps à autre je disparais pour une semaine, deux semaines, parfois plus. Je tente de recharger mes batteries en quelque sorte.

En bref, mes images reflètent parfois ce que j'ai vu, mais plus souvent pas beaucoup. Un bon exemple est la photo suivante. Tout d'abord la photo originale, ensuite l'image finale. Entre les deux, des heures d'incertitude et de doute. Ainsi va ma vie de faiseur d'images. Celle de James Longster, ce poète de l'objectif, est très semblable. Pas surprenant que nous partagions beaucoup de choses.

Cette photo originale n'a absolument rien d'artistique même si elle montre une jolie femme. C'est peut-être différent pour l'image finale.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Moods And Feelings

You Must Bear With Me…

Creating images the way I do takes a lot of time and ends up being wearing to say the least. Creating a final image from a single photograph takes several hours, and often I end up working on it over a period of several days or more. One step at a time, sometimes going forward, sometimes not… till I get an almost perfect result worthy of being printed in large format.

So from time to time I need to take a break and I disappear for a week, two weeks, sometimes more because I need to recharge my personal batteries.

My final images often barely resemble what my camera saw. You can see a good example of what I mean below. The first image is the original photograph, and the second one is what I created from it. Between the two, there were hours of doubt and uncertainty. James Longster, this poet working with a lens, works with the same methods, and it's no surprise that we share so many things.

This original image is certainly not art even if it shows a beautiful woman. It's possibly different for the final image.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Photo originale / Original Photograph

Image finale : Masque / Final Image: Mask

vendredi 15 septembre 2017

Souvenirs / Memories

Souvenirs

C'était lors d'un séjour à Percé, il y a de cela plus de dix ans. L'équipement ne valait pas cher, comparativement parlant s'entend. Il a fallu refaire tout le travail de post-traitement pour créer une image aux fins d'impression grand format. Comme toujours.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Memories

I took this photo in Percé more than ten years ago. The available electronic equipment available at that time was not up to par compared to what's available to professionals nowadays. I had to do the post-processing all over again in order to create an image I could print in large format. As always.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

jeudi 14 septembre 2017

Ciels / Skies

Ciels

Un ciel d'Écosse et un ciel de France… Le temps est à l'orage au-dessus de l'Écosse, allez donc savoir pourquoi.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Skies

A sky from Scotland and another one from France… The sky seems much more disquieting over Scotland, I don't know why.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Ciel d'orage au-dessus d'Édimbourg / Stormy Sky Over Edinburgh

Coucher de soleil près de Lesneut en Bretagne / Sunset near Lesneut, Brittany

dimanche 10 septembre 2017

Hommage à l'oeuvre « The Bear Mechanics » / Homage To "The Bear Mechanics"

Hommage à l'oeuvre « The Bear Mechanics »

J'ai créé ces deux images à partir de photos de l'oeuvre d'art « The Bear Mechanics » par Sara Furbush et Morgan Asay. Cette oeuvre a été exposée à Lafayette, Indiana, durant l'été 2015.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Homage To "The Bear Mechanics"

I created these two images from photographs I took of "The Bear Mechanics" by Sara Furbush et Morgan Say. This work of art could be seen on the pedestrian bridge in Lafayette, IN, during summer 2015.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

samedi 9 septembre 2017

Fleur d'Indiana / Flower From Indiana

Fleur d'Indiana

Une fleur du jardin de James Longster à Lafayette, Indiana.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Flower From Indiana

A flower from James Longster's garden in Lafayette, IN.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 5 septembre 2017

Un gentleman de Floride / A Gentleman From Florida

Un gentleman de Floride

Il est très facile de photographier des oiseaux en Floride. Ils se laissent souvent approcher, pourvu bien sûr qu'on prenne les moyens appropriés.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

A Gentleman From Florida

Bird photography is dead easy in Florida most of the time. Getting near them is often simple if, of course, one uses appropriate methods.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Grand héron - portrait / Great Blue Heron - Portrait

lundi 4 septembre 2017

Mante translucide / Translucent Mantis

Mante translucide

Ce sont là des photos dont je viens de refaire le post-traitement aux fins d'impression.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Translucent Mantis

New post-processing for printing purposes.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Mante religieuse / Praying Mantis

dimanche 3 septembre 2017

Réminiscence / Reminiscence

Réminiscence

Nous n'irons pas en France cette année, ce voyage est remis à l'année prochaine. Ça donne le vague à l'âme… Mais nous remplaçons toutes nos fenêtres cette année, et il y en a tout de même 22 ! Ça va coûter la peau des fesses…

Bien sûr, nous pourrions nous payer les deux, mais il faudrait pour cela violer un des principes fondamentaux de nos finances : zéro dettes, plus un coussin financier. La nature humaine est ainsi faite que même lorsque nous avons suffisamment d'argent, il en manque encore.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Reminiscence

We will not go to France this year, our next major trip being postponed till next year. I've got the blues… But we must replace all windows this autumn, all twenty-two of them! It's going to cost an arm and a leg…

Of course we could do both, but then we would have to disregard one of our main financial principles: zero debt, plus a decent financial cushion. Human nature is such that even when you have enough money, you don't.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

samedi 2 septembre 2017

Paris

Paris

En ces temps troublés, la photo se passe de commentaires.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Paris

In this troubled period, this photo speaks for itself.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Sans domicile fixe / Homeless

mercredi 9 août 2017

Une autre macro… / Another Macro…

Une autre macro…

Cette petite mouche fait tout au plus 4 mm de longueur. Elle a gentiment tenu la pose.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Another Macro…

This tiny fly was 4 mm long at most. It very obligingly posed for me.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 8 août 2017

James Longster : le photographe photographié / James Longster: The Photographer Photographed

James Longster : le photographe photographié

Photo prise en juillet à Blainville alors que nous étions tous les deux à la chasse macrophotographique.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

James Longster: The Photographer Photographed

I took this photo in July of this year. Both he and I were then looking for bug shooting.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

lundi 7 août 2017

Macros extraordinaires par James Longster / Extraordinary Macros By James Longster

Macros extraordinaires par James Longster

Libellules : photos par James Longster, post-traitement par Roger Gauthier

Ce sont là probablement les meilleures macros de libellules que j'aie jamais vues. Je les ai poussées à 20 000 par 30 000 pixels, soit l'équivalent de 600 mégapixels (12 fois la résolution du Canon 5Ds-R de James) avant de recadrer et corriger.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Extraordinary Macros By James Longster

Dragonflies: Photos By James Longster, Post-Processing By Roger Gauthier

Those are probably the best dragonfly macro photos I've ever seen. I boosted them to 20000 x 30000 pixels, the equivalent of 600 megapixels (12 times James' Canon 5Ds-R), before framing and post-processing.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 30 juillet 2017

Mais il sont fous ces Français ! / Those French People Are Bizarre…

Mais il sont fous ces Français !

Je ne me souviens plus trop où c'est, mais c'est le long de l'Atlantique quelque part pas trop loin de Nantes. J'ai trouvé ce truc absolument surprenant. :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Those French People Are Bizarre…

I don't remember exactly where that was, but it was along the Atlantic coast nor far from Nantes. This scene seemed totally hilarious to me. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Les vécés / Restrooms

mercredi 26 juillet 2017

Portrait d'un photographe / Portrait Of A Photographer

Portrait d'un photographe

Portrait du photographe James Longster, décembre 2015, Blainville, Québec.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Portrait Of A Photographer

Portrait of photographer James Longster, December 2015, Blainville, Québec.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 11 juillet 2017

Vous n'aimez peut-être pas la macro d'insectes, mais… / You May Not Like Insect Macros But…

Vous n'aimez peut-être pas la macro d'insectes, mais…

… Mais vous devez reconnaître que celle-ci a quelque chose d'étonnant. Voilà les yeux d'une mouche ridiculement petite d'environ 4 mm que James Longster et moi avons pourchassée dans mon jardin. C'est la toute première fois que je parviens à un tel détail avec un sujet aussi ridiculement petit.

Dans de telles conditions, la profondeur de champ est de toute évidence voisine de zéro et tout ce qui n'est pas dans le plan de la surface supérieure des yeux devient imprécis.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

You May Not Like Insect Macros But…

… But you must admit that this photo is rather astonishing. OK, I'm the one saying it… Those are the eyes of a ridiculous small fly around 4 mm in length that James Longster and I chased around in my backyard. This is the very first time I have succeeded in getting such sharp detail with such a small subject.

In such conditions, depth of field is obviously near zero and everything is blurred except the upper surface of the eyes.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 9 juillet 2017

L'oeil de la libellule / The Damselfly's Eye

L'oeil de la libellule

James Longster et moi avons fait de la macro pendant plusieurs jours autour de Blainville. Ma cour arrière a probablement fourni les meilleures occasions. Ce fut, je crois bien, une semaine exceptionnelle et les résultats sont à l'avenant.

Autant pour James que pour moi, ces résultats auraient été impossibles à atteindre sans la nouvelle Canon 50 mégapixels et sans le nouvel objectif macro 100 mm série L (pro) de Canon. Il arrive un point où le talent seul ne suffit pas et où l'équipement permet d'atteindre des résultats impossibles auparavant.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Damselfly's Eye

James Longster and I had a lot of fun doing macrophotography for several days near Blainville, with my backyard giving us the best results. This was a truly exceptional week for both of us and results are there to prove it.

Both of us relied on a Canon 5Ds (5Ds R for James) 50 megapixel camera paired with the new 100mm L (pro) macro lens. Without this equipment, it would have been impossible to reach such precision and definition. In some cases, talent alone is not enough and one must use the best equipment available.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 20 juin 2017

Insecte, Blainville, juin 2017 / Insect, Blainville, June 2017

Insecte, Blainville, juin 2017

Je n'ai aucune idée de ce que c'est. Il y en avait des dizaines dans mes fleurs hier matin. Environ 1 cm de long. Photographié avec un Canon 5Ds 50 mégapixels, objectif macro 100 mm f/2,8 L pro, ISO 400, f/8, 1/125 s.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Insect, Blainville, June 2017

I cannot identify this thing. There were dozens of them in my flowers yesterday morning. Around 1 cm in length. Photographed with a Canon 5Ds 50 MP, 100mm f/2.8 L macro lens pro, ISO 400, f/8, 1/125 s.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

jeudi 8 juin 2017

Déplacement / On The Move

Déplacement

Mais oui, il y a un oiseau derrière tout ça. Lequel ? Donnez votre langue au chat tout de suite, vous ne trouverez pas. Tout ce que vous avez comme indice, c'est quelques plumes. :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

On The Move

Oh yes, there is a bird responsible for all this. Can you identify it? Well, don't try, you will not find the answer as the only hint you have is some feathers in the top right corner. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

samedi 3 juin 2017

Sur les quais / On The Docks

Sur les quais

Sans commentaire.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

On The Docks

This one does not need any intro.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Le Guilvinec : chalutiers au port / Le Guilvinec: Trawlers In Harbour

Le Guilvinec : chalutiers au port

Le secret de couleurs vives : le soleil dans le dos en fin d'après-midi.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Le Guilvinec: Trawlers In Harbour

The secret of vivid colours: late afternoon with the sun behind you.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Un capitaine pressé ! / A Captain In A Hurry!

Un capitaine pressé !

Oui, il est passé sans rien heurter. Photographié au Guilvinec.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

A Captain In A Hurry!

Yes, he reached the harbour without hitting anything. I took this photo at Le Guilvinec.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mercredi 31 mai 2017

Le fleuve Saint-Laurent / The Saint-Laurent River

Le fleuve Saint-Laurent

Photographié en début de soirée près de Baie-Saint-Paul. À droite, l'embouchure de la rivière du Gouffre. À gauche, le colossal fleuve.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Saint-Laurent River

Photographed at the end of the day near Baie-Saint-Paul. To the right, the mouth of Du Gouffre river. To the left, the gigantic Saint-Laurent river.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Pont couvert de Saint-Placide - intérieur / Inside Saint-Placide's Covered Bridge

Pont couvert de Saint-Placide - intérieur

Le problème des grands écarts dynamiques

Il n'y a aucune méthode de réussir une telle photo sans un trépied, plusieurs prises de vue à différentes expositions et le post-traitement par HDR. Mais vous pourriez tout de même obtenir un résultat intéressant en travaillant en 16 bits par couleur sur un fichier RAW. Ainsi va la vie…

Un joli petit pont tout de même.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Inside Saint-Placide's Covered Bridge

The Problem With High Dynamic Range

There is no way you can get a good photo out of this without using a tripod, several shots with varying exposure and HDR post-processing. I gather that you could get interesting results in this case if you work in 16 bits per colour with a RAW file. That's the way things are…

This is a cute bridge however.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Goéland à bec cerclé, Charlevoix / Ring-Billed Gull, Charlevoix

Goéland à bec cerclé, Charlevoix

Il est pratiquement impossible de se méprendre sur l'identité du goéland à bec cerclé, surtout pour l'adulte. Pour un juvénile, c'est une toute autre affaire, comme c'est très souvent le cas pour les goélands.

La deuxième photo montre le détail de la tête, aux caractéristiques immanquables.

L'oiseau est photographié ici dans son habitat naturel, dans Charlevoix. Comme plusieurs autres goélands, celui-ci s'est parfaitement adapté à la présence humaine au point de devenir une nuisance dans les grandes villes, où il se nourrit de tout ce qu'il trouve, frites et déchets de toute sorte.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Ring-Billed Gull, Charlevoix

It is almost impossible not to identify correctly an adult ring-billed gull. Juveniles are an entirely different story however: they are often very difficult to identify as is the case for many immature gulls.

The second photographs shows a head shot: no other gull has this beak, along with the red lines.

I photographed this bird last week in its natural habitat in Charlevoix. Sadly, this gull like manu other gull species has learned how to coexist with humans and has now become a major nuisance. This is specially true in cities where it will eat anything from french fries or any discarded food it can find.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 28 mai 2017

Homards… / Lobsters…

Homards…

Pour vous donner une idée de la taille de ces tout petits homards, les assiettes font 28 cm (11 po). Ce n'était pas de la gastronomie mais plutôt de la gloutonnerie.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Lobsters…

Lobsters are small this year… To give you an idea how small they are, the plates are 28 cm in diameter (11 in). This did not have much to do with gastronomy. It was mainly a matter of gluttony.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

vendredi 26 mai 2017

Le pont couvert de Saint-Placide / Saint-Placide's Covered Bridge

Le pont couvert de Saint-Placide

Ils se font de plus en plus rares. Celui-ci, à Saint-Placide dans la région de Charlevoix, a environ cent ans. Pour ceux que ça intéresse, il reste encore un peu de neige au 22 mai.

Bien sûr, ma fascination pour les berlines sport ne se dément pas.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Saint-Placide's Covered Bridge

Those bridges are not so numerous nowadays. This one, in Saint-Placide in the Charlevoix region, was built one hundred years ago or thereabouts. It is interesting to note that there is still a bit of snow on the ground on May 22th.

And of course, I am as always fascinated by luxury sports sedans.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

lundi 22 mai 2017

Nantes - chantiers navals disparus / Nantes - Old Shipyards

Nantes - chantiers navals disparus

Les chantiers navals de Nantes sont disparus. Ils ont été déplacés à Saint-Nazaire près de la mer, un endroit pouvant accommoder des navires de toutes tailles.

Il ne reste presque rien des vieilles installations. J'y ai trouvé cette vieille embarcation, près de la Grue jaune.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Nantes - Old Shipyards

Nantes shipyards do not exist anymore. They have been transferred to Saint-Nazaire near the sea. The Saint-Nazaire installations can accommodate sea-going ships including huge ones, which was not the case previously.

There is almost nothing left of the old shipyards. I found there this small boat near the Yellow Tower.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold